La finalité du challenge ARGOS est de faire émerger en moins de trois ans une nouvelle génération de robots autonomes capables d’effectuer des tâches d’inspection, de détecter les anomalies et d’intervenir en situation d’urgence. Les robots confronteront leurs performances lors de trois compétitions échelonnées de juin 2015 à mars 2017. Le vainqueur du Challenge ARGOS sera désigné au printemps 2017.

Résultats et classement de la 1ère compétition de juin 2015

Résultats et classement de la 2e compétition d'avril 2016

Des compétitions de plus en plus complexes

Les robots seront testés à Lacq (Sud-Ouest de la France) sur un site représentatif de l’environnement de Total : l’Unité de Mise à Disposition (UMAD) gérée par SOBEGI, gestionnaire des plateformes SEVESO de Lacq et de Mourenx. Il s’agit d’une ancienne unité de déshydratation de gaz, aujourd’hui utilisée pour l’entraînement des équipes d’intervention d’urgence.

Au fil des compétitions, les épreuves évolueront et deviendront de plus en plus complexes : éviter des obstacles, monter des escaliers, prendre des mesures, opérer en conditions dégradées (sols humides et glissants…), détecter les anomalies (fuite de gaz ou autre liquide…), etc.

Un cahier des charges exigeant

Les équipes devront démontrer que leur robot respecte la norme ATEX/IECEx, c’est-à-dire être suffisamment résistant pour fonctionner en atmosphère potentiellement explosive.

Pour de multiples applications

Les robots permettront de renforcer la sécurité des opérateurs mais aussi d’optimiser les opérations sur les installations industrielles à terre ou en mer.

En situation normale :

Effectuer des tâches d’inspection de manière autonome, réaliser des missions ponctuelles : reporting, inspection dans des lieux difficiles d’accès ou sites isolés, etc.

En situation d’urgence :

Détecter les anomalies et les fuites d’hydrocarbures, alerter les opérateurs et transmettre les données et images en temps réel, intervenir sur un lieu d’incident, là où la présence humaine est impossible, pour faire un reporting de la situation.

Le planning 

  • Décembre 2013 : lancement de l’appel à projets
  • 18 mars 2014 : clôture de l’appel à projets
  • De mars à juin 2014 : sélection des  équipes
  • Septembre 2014 : réunion de lancement du challenge avec les équipes
  • Avril 2015 : semaine de tests sur le site de compétition
  • Juin 2015 : première compétition
  • Avril 2016 : deuxième compétition
  • Mars 2017 : troisième compétition
challenge-competitions-2