Innover pour répondre aux nouveaux défis de l’offshore profond

Les hydrocarbures situés dans les grands fonds marins sont une ressource stratégique pour répondre aux besoins énergétiques croissants dans le monde. Plus de 400 milliards de barils équivalent pétrole seraient encore enfouis, dont les deux tiers restent encore à découvrir. Aujourd’hui, près de 40% de notre production opérée d’hydrocarbures est issue des grands fonds. Total est un des premiers opérateurs mondiaux en offshore profond et jouit d’un leadership technologique reconnu, car dans bien des domaines (notamment riser towers, FPSO1 tout électrique, séparation sous-marine gaz-liquides), notre Groupe fait figure de précurseur.

  • play the video
    CLOV

    CLOV, Angola, un grand projet en offshore profond.

  • central_proof_offshore_clov_3_FR

    Sur Moho Nord, Congo, Total a développé de nouvelles technologies pour une exploitation plus sûre et plus performante.

  • central_proof_offshore_clov_2_FR

    Total a gagné l’OTC Award (Offshore Technology Conference) 2013 et l’IPTC Award (International Petroleum Technology Conference) 2013 pour le développement du projet offshore profond Pazflor en Angola.

Suivant Prev
  • play the video
    CLOV
  • central_proof_offshore_clov_3_FR
  • central_proof_offshore_clov_2_FR

Les défis de l’offshore profond

L’exploitation de gisements en deep offshore nécessite d’opérer à plus de 500 mètres sous le niveau de la mer pour creuser des puits pouvant eux-mêmes dépasser 7 000 mètres. À de telles profondeurs, les conditions de température et de pression sont extrêmes. La séparation des gaz et des huiles collectées, le traitement de l’eau chargée en hydrocarbures, l’alimentation électrique des installations mais aussi la réduction des coûts de développement et d’exploitation des projets deep offshore sont autant de défis à relever sans jamais transiger sur notre engagement environnemental. 

Cela nécessite le déploiement de technologies fiables et rentables, pour lesquelles nous avons acquis une expertise qui fait référence dans le monde, notamment dans la conception, la construction et la gestion des FPSO, unités flottantes de production, traitement et stockage d’hydrocarbures.

  • En 2011, Pazflor, situé au large des côtes angolaises, a réalisé une première technologique mondiale, non seulement du fait de ses dimensions, mais surtout de l’installation d’unités de séparation sous-marine permettant de séparer le gaz des liquides au fond de la mer, rendant ainsi possible le pompage de ces derniers vers le FPSO. Cela a permis de répondre au défi majeur du projet : produire l’huile lourde et visqueuse des réservoirs miocènes.
  • En 2014, CLOV, à 140 kilomètres au nord-ouest de Luanda, Angola, est le deuxième FPSO tout électrique de Total, mais le premier à être équipé de variateurs de vitesse pour optimiser la consommation d’énergie. C’est également la première fois que le Groupe a installé des pompes multiphasiques en eaux profondes pour augmenter la pression et ainsi améliorer le taux de récupération. 
  • Mis en production en mars 2017, le projet pétrolier Moho Nord, au Congo, est une nouvelle étape de l’histoire technologique du Groupe vers une exploitation plus sûre et plus performante : ainsi deux unités flottantes permettent de traiter deux huiles différentes issues de réservoirs distincts, deux pompes sous-marines parmi les plus puissantes au monde peuvent extraire des hydrocarbures très visqueux ou encore l’appareil de forage se déplace via un système de glissière afin de ne pas interrompre les opérations.

Notre expertise dans les FPSO nous permet de mener des projets tout aussi ambitieux en d’autres points du monde comme Libra, au large de Rio de Janeiro, où nous participons au développement du plus grand champ gazier découvert à ce jour au large du Brésil, à des profondeurs dépassant 2 000 mètres.

Une dynamique d’innovation continue

 

Depuis 30 ans, notre capacité d’innovation en offshore profond nous permet de trouver des solutions de production toujours plus performantes tout en assurant la sécurité des personnes et des installations, et en respectant nos engagements environnementaux

Nous développons par exemple la technologie subsea-to-shore permettant d’installer l’ensemble des unités de production directement sur le plancher marin et de supprimer entièrement les installations en surface. Ces infrastructures sous-marines permettent d’aller plus loin, plus profond, dans des conditions de mers plus difficiles en améliorant la sécurité et en réduisant les coûts. 

Le subsea-to-shore marque l’aboutissement de plus de dix ans de R&D. Nous l’avons mis en œuvre pour la première fois en 2016, dans le cadre de notre projet Laggan-Tormore, une première au Royaume Uni. En mer du Nord, dans une eau froide et sujette à de forts courants, par 600 mètres de profondeur d'eau, les quatre puits sous-marins ont été raccordés par un pipeline de 140 kilomètres à une nouvelle usine de traitement de gaz située sur les îles Shetland. Aucune plateforme n'a donc été installée en mer, ce qui fait de Laggan-Tormore l'un des projets au monde avec la plus longue connexion, et certainement la plus longue dans un environnement aussi difficile. 

Avec cette révolution technologique, notre Groupe s’ouvre de nouvelles possibilités de prospection et d’exploitation car le subsea-to-shore peut-être mis en œuvre à des profondeurs dépassant les 3 000 mètres et toujours plus loin des côtes.

 

1 Floating Production Storage and Offloading

Partager ce projet

Pour en savoir plus

Fiche total.com

Fiche d'identité CLOV, un projet stratégique made in Angola

En savoir plus

Dossier total.com

L'offshore profond: une aventure humaine, technologique et industrielle

En savoir plus

Site expert EP

Deep offshore, de nouveaux horizons à portée de main

En savoir plus