Le biokérosène de Total & Amyris, une innovation performante et responsable

Total est engagé dans le développement de nouvelles énergies, moins émettrices de gaz à effet de serre. Avec l’énergie solaire, les bioénergies constituent un axe de développement stratégique pour le Groupe qui s’est engagé dans des programmes de recherches ambitieux avec des start-ups  innovantes, comme la société californienne Amyris.
Ensemble, Total et Amyris innovent pour l’aviation de demain et développent un biokérosène réduisant significativement les émissions de CO2.

  • central_proof_amyris_1_fr

    C’est dans le laboratoire d’Emeryville, en Californie, que l’équipe Total et Amyris effectue ses recherches. Ici, on teste la performance et la résistance des levures en phase de fermentation.

  • central_proof_amyris_2_fr

    La production industrielle du farnésane a démarré en 2013 dans la première bioraffinerie d’Amyris située dans l’état de Sao Paulo, au Brésil. En arrière plan, les silos de fermentation du sucre.

  • central_proof_amyris_4_fr

    En juin 2013, au Salon du Bourget (France), Airbus, Air France, Safran et Total ont fait voler pour la première fois en Europe un avion utilisant le biocarburant développé par Total et Amyris.

  • central_proof_amyris_7_fr

    En janvier 2014, à l’aéroport international d’Abu Dhabi, Etihad Airways, en partenariat avec Boeing, Total, Takreer et le Masdar Institute, a réalisé le premier vol de démonstration au Moyen Orient sur un Boeing 777 alimenté en biocarburant de Total et Amyris.

  • central_proof_amyris_8_fr

    En septembre 2014, Lufthansa a réalisé un premier vol commercial entre Francfort et Berlin avec le biocarburant certifié de Total et Amyris.

  • central_proof_amyris_5_fr

    Aéroport de Toulouse Blagnac, France.
    Entre octobre 2014 et janvier 2015, le vol Air France Toulouse / Paris « Lab'Line for the future » a utilisé le biocarburant aviation développé par Total et Amyris.

  • central_proof_amyris_6_fr

    Kamel est avitailleur à l’aéroport de Toulouse Blagnac, France.
    Il avitaille ici le vol Air France « Lab'Line for the future » avec du biocarburant aviation développé par Total et Amyris.

  • central_proof_amyris_9_FR

    Mai 2016 : Total et Amyris alimentent 23 vols Nice-Paris lors du Festival de Cannes, en partenariat avec Air France.

Suivant Prev
  • central_proof_amyris_1_fr
  • central_proof_amyris_2_fr
  • central_proof_amyris_4_fr
  • central_proof_amyris_7_fr
  • central_proof_amyris_8_fr
  • central_proof_amyris_5_fr
  • central_proof_amyris_6_fr
  • central_proof_amyris_9_FR

Total & Amyris, une collaboration efficace

Depuis 2010, Total est partenaire d’Amyris, une société américaine spécialisée dans les biotechnologies et le développement de biomolécules pour les carburants et la chimie verte. Ce partenariat se traduit par une participation de Total au capital d’Amyris et un accord de collaboration en Recherche et Développement.

Grâce à leurs recherches, les équipes ont mis au point un procédé de transformation du sucre en farnésane, la molécule phare d’Amyris pouvant être directement incorporée dans le diesel ou les carburants pour l’aviation sans modification technique des moteurs. Produit au Brésil dans une usine certifiée par RSB (Roundtable on Sustainable Biomaterials), le farnésane permet de réduire jusqu’à 90%1 les émissions de CO2 par rapport au carburant fossile.

Une solution performante pour les compagnies aériennes

Pour lutter contre le réchauffement climatique, le secteur du transport aérien s’est engagé à réduire de moitié ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 20502. Dans un contexte de croissance continue du transport aérien, cet objectif ambitieux nécessitera l’amélioration de la performance des aéronefs et des moteurs, l’optimisation des opérations au sol ou en vol, mais également l’utilisation croissante de biocarburant.

Total et son partenaire Amyris ont mis au point une solution concrète, un biokérosène contenant 10% de farnésane. Ce mélange permet de réduire de 5% les émissions de CO2 et de 3% les émissions de particules à la sortie des réacteurs.

En juin 2014, après deux ans de tests et plusieurs vols de démonstration, le biocarburant de Total et Amyris obtient la certification de l’ASTM International3, organisme international définissant les normes et les propriétés des carburants. Cette homologation a permis de débuter la commercialisation du biokérosène auprès des compagnies aériennes et une utilisation dans l’aviation civile partout dans le monde.

Les premiers vols commerciaux avec le biocarburant de Total et Amyris ont débuté dès l’été 2014, au Brésil avec GOL et en Allemagne avec Lufthansa. Entre octobre 2014 et janvier 2015, ce biokérosène a été utilisé sur des vols réguliers : en France, la ligne « Lab’Line for the future » d’Air France a effectué un vol par semaine entre Toulouse et Paris. En 2015, le farnésane a été labellisé Total Ecosolution4, preuve de son éco-performance. En 2016, Total et Amyris ont alimenté en biocarburant 23 vols Nice-Paris lors du Festival de Cannes et fournissent la compagnie Cathay Pacific pour plusieurs vols Toulouse-Hong Kong destinés à livrer les avions Airbus A350 commandés par la compagnie à l’avionneur français. 

Vers un biocarburant compétitif et accessible partout

Pour développer la commercialisation du biokérosène, Total s’appuie sur l’excellence opérationnelle de sa filiale Air Total International. En effet, avec 11 millions de tonnes vendues par an, Total est un leader mondial de la distribution de carburants pour l’aviation. Opérant dans 300 aéroports dans plus de 70 pays à travers le monde et détenant une position de leader en Europe et en Afrique, Air Total International apporte toute son expertise technique et logistique dans le développement commercial de ce nouveau biokérosène.

L’adoption à grande échelle des biocarburants par les compagnies aériennes reste un défi pour les années à venir. D’ores et déjà, Total et Amyris s’emploient à améliorer la compétitivité et la durabilité de leurs solutions. L’objectif à plus long terme est notamment de fabriquer ce biokérosène à partir de sucres dits cellulosiques, extraits de la partie non alimentaire des plantes, pour un biocarburant toujours plus responsable et plus accessible.

 

1 Etude d’Environmental Science&Technology, Novembre 2014
2 Par rapport aux émissions de 2005 (source ATAG 2009)
3 ASTM: American Society for Testing and Materials
4 Total Ecosolutions consiste à développer, dans un esprit d’innovation et de progrès continus, des produits et services permettant à nos clients professionnels et particuliers d’améliorer leur empreinte environnementale

Partager ce projet